Radiohead - In Rainbows

Publié le par NedLabs

rad-copie-1.jpgSortie Décembre 2007 

Au détour d’un commentaire sur ma chronique de l’album Amnesiac, l’ami Systool osait prédire que le dernier opus de Radiohead allait me plaire. Eh ben, je peux vous le dire, Systool n’est pas seulement un chroniqueur hors-pair, il est également un redoutable profiler musical. J’arrive donc en retard pour vous livrer cette chronique de  In Rainbows, mais je ne pouvais pas me résoudre à acquérir la simple version téléchargeable (va savoir, une sorte de vilain fétichisme du disque me retenait), et j’ai donc attendu sa sortie "matérielle". C’est chose faite. Et, oui : j’ai apprécié le dernier Radiohead. Bon, c’est sûr, rien à voir avec la claque d’un OK Computer ou du tandem Kid A / Amnesiac. En même temps, j’étais loin de m’attendre à ça après les échos pour le moins mitigés que j’en avais eu. Cet a priori négatif a peut être joué favorablement, mais en tous les cas, je trouve In Rainbows réussi à plus d’un titre. En premier lieu, il faut signaler la qualité de ses arrangements : ce n’est pas une surprise, me direz-vous, venant des orfèvres de Radiohead, mais cet album ne faillit pas à leur réputation dans ce domaine. Les titres sont travaillés à l’extrême sans que ça ne pèse à aucun moment. A noter, les cordes éthérées de "15 Steps" et le génialissime "Bodysnatchers", à mettre sans hésiter sur le même plan que les plus grands titres du groupe. Deuxième point, les compositions : je n’ai jamais réussi à apprécier le broussailleux Hail To The Thief. Soyons clairs, c’est un petit chef d’œuvre. Mais trop complexe, pas assez direct, il tendait quasiment vers le Jazz. Sur In Rainbows, Radiohead se souvient qu’il est un groupe de rock. Retour donc à des mélodies plus simples, sans pour autant être simplistes. On est du coup parfois surpris par certains titres un poil trop linéaires là où on aurait attendu du groupe une rupture, une montée en puissance ("Nude", "Weird Fishes / Arpeggi" ou encore "Video Tape"), mais ces compositions restent pourtant intrinsèquement bonnes. En même temps, et pour la même raison, certains titres immédiats sont transcendés ("15 Steps", "All I Need" et sa basse subsonique, "Reckoner" et sa ligne de chant fantastique). C’est drôle, mais la première écoute m’a fait penser à un Kid A en plus Pop. Dernier point : les ambiances. Là où Hail To The Thief avait une vilaine tendance à perdre l’auditeur à force de coupures rythmiques, de variations de tonalité, et dégageait une ambiance franchement névrosée et pas très harmonieuse, il émane de In Rainbows une impression de grande cohérence et l’album revient à des ambiances proches, encore une fois, de Kid A et Amnesiac ("15 Steps", "Jigsaw Falling Into Place"), mais en abandonnant en partie leur froideur synthétique (on retrouve quand même quelques beats et sons typiques de cette époque), pour revenir à un style plus conventionnel. Et c’est peut être cet aspect conventionnel, qui peut décevoir à l’écoute de cet album. Pourtant, on voit difficilement comment le groupe aurait pu faire autrement, tant Hail To The Thief sentait déjà le point de non-retour. Radiohead a fait le bon choix : revenir à la source, à ses mélodies pop dans un emballage d’instrumentations impeccables, avec une voix exceptionnelle (on oublie un peu trop que c’est le groupe de Pablo Honey et The Bends). Avec HTTT, on savait que Radiohead avait sorti un album irréprochable, mais il n’arrivait pas à nous faire plaisir. Avec In Rainbows, c’est exactement l’inverse.
undefined
A lire également:
Les chroniques de cet album sur le Gueusif, Planet Gong et Devotionall

Publié dans Derniers-nés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NedLabs 28/01/2008 08:56

Oui, je ne sais pas encore comment cet album va résister à l'épreuve du temps, mais en tous cas j'ai été très agréablement surpris. Ce retour de titres "immédiats" est assez plaisant. A suivre...

Thom 25/01/2008 20:33

Evidemment je ne l'ai pas vécu, mais je comprends parfaitement ton intro ! C'est sûr qu'après avoir entendu tant de trucs dessus, négatifs ou tièdes souvent..."In Rainbows" paraît absolument dément et on se dit que les autres sont dingues, non ? :D C'est ce qui est arrivé à mon amoureuse en l'entendant, plusieurs mois après moi...c'est pour ça que j'ai attendu avant de le chroniquer, avoir quelqu'un à côté de moi qui disait tout l'inverse de moi m'a obligé à être attentif :-)

NedLabs 16/01/2008 17:04

Rien à voir avec de la pommade, je ne fais que mettre en exergue ta clairvoyance proverbiale :o) !  A+!Ned

SysTooL 16/01/2008 13:37

Excellente remarque finale pour HTTT vs In Rainbows... comme tu le sais, je préfère nettement les ambiances bizarres de HTTT, mais je suis d'accord avec toi pour dire que le travail d'arrangement, une certaine "clarity" donne des points à In Rainbows!SysTPS : Merci pour la pommade en début d'article... :-)